09 novembre 2011

Les méthodes de japonais

 

Quand j’ai commencé à apprendre le japonais par moi-même, je me suis retrouvée un peu perdue entre les différents types de méthodes : apprendre les hiragana, les kanji en 50 leçons, parlez japonais etc. Fallait-il une méthode globale ? Ou bien une méthode juste pour l’écriture ? Et laquelle acheter en priorité ?

Alors j’ai fait ce que je fais régulièrement quand je ne sais pas laquelle acheter, je me rabats sur une collection que j’aime beaucoup : … en 40 leçons.

*Petit excursus hors sujet mais fort intéressant*

[Eh non, ce n’était pas Assimil. Pour info, vous me verrez très rarement recommander les méthodes de cette collection non pas parce que la qualité n’est pas au rendez-vous mais parce qu’elles sont fondées sur la méthode inductive, qui personnellement ne me convient pas du tout.

Quésaco méthode inductive ? Une méthode inductive est lorsqu’on commence par montrer des textes dans la langue qu’on fait répéter et apprendre par cœur, AVANT d’indiquer les règles grammaticales.

La méthode déductive… eh bien c’est l’inverse. On commence par les règles les unes après les autres avant de les mettre en application.

Essayez les deux types de méthodes et voyez celle qui vous convient le mieux.]

 

Back to our moutons … euh… Nippons :

 40leçonsjap

 

 J’ai donc acheté le japonais en 40 leçons, que j’ai dévoré jusqu’à la 20è leçon, où commence l’introduction aux kanji et là… hum… comment dire ? J’ai senti que c’était insuffisant et que je m’attaquais à un gros morceau. Puis je n’étais pas sûre d’avoir en 20 leçons fait le tour de la question des syllabaires (ce qui est normal, le but de cette collection étant d’introduire).

Je me suis donc tournée vers d’autres méthodes pour compléter. Je vous donne ici les méthodes qui ont le mieux fonctionné pour moi. J’ai utilisé tous ces ouvrages alternativement et ils se complètent l’un l’autre :

Le japonais en Manga en 2 tomes (il y a également une partie pour les kanji et des cahiers d’exercice)

 japmangatome1japmangatome2

Des ouvrages très complets, très bien faits, qui se concentrent sur le vocabulaire quotidien et courant. Le seul point négatif est aussi son atout : l’auteur se concentre sur les manga, comme c’est précisé dans le titre, et donc c’est surtout axé sur le registre de langue familier, voire vulgaire. Or, il est exclu de parler ainsi à un Japonais à moins qu’on ne le connaisse intimement donc faites gaffe !

 

Une méthode de japonais conçue par des Japonais : Minna no nihongo (le Japonais pour tous)

Les deux tomes pour débutants (traduction française)

 minnatome1minnatome2

 

Elle est généralement reconnue comme la meilleure par un bon nombre de spécialistes de la langue. C’est une méthode qui était destinée à l’origine aux étrangers venant travailler dans les entreprises japonaises et qui a été vite popularisée étant donné son succès. La seule difficulté est son prix élevé dû à l’import et aux nombres de tomes (en réalité, on a seulement besoin de la partie japonaise et  de la partie traduction). Cette méthode est très efficace mais ne peut s’aborder dès le début car elle est uniquement écrite en hiragana et katakana, et non en romaji (transcription latine des caractères japonais) : on doit donc avoir auparavant bien mémorisé les deux syllabaires. Elle se concentre sur le registre poli uniquement, on peut donc l’utiliser pour parler sans problème. Si l’on s’intéresse au langage familier, voir plus haut pour Le japonais en Manga.

Enfin, pour ce qui est de l’écriture des kanji proprement dite, toutes les méthodes à mon sens se valent puisque l’apprentissage des idéogrammes nécessite une longue mémorisation bête et méchante, par cœur. A vous de voir ce qui fonctionne le mieux pour que votre cerveau les retienne.

A cet égard, j’aurais plutôt tendance à fuir les méthodes traditionnelles pour me tourner vers l’informatique, à l’aide notamment de ce logiciel nommé Anki qui permet, sur un principe simple, une mémorisation régulière et plus ludique. Voyez par vous-mêmes sur cette vidéo commentée par le créateur lui-même :


 がんばれ!

 

Posté par Ismakia à 19:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Les méthodes de japonais

    entièrement d'accord pour la méthode en 40 leçons; j'y ai moi-même eu recours pour l'allemand, c'est très efficace.
    sinon, quel est le meilleur dictionnaire français-japonais actuellement sur le marché? Faut-il chercher directement dans une librairie japonaise sur Paris?

    Posté par mariefrance2000, 09 novembre 2011 à 20:19 | | Répondre
Nouveau commentaire